Avantages-sas.com » SAS » Comment nommer un président de SAS ?

Comment nommer un président de SAS ?

La nomination du président est une étape cruciale lors de la création d’une Société par Actions Simplifiée (SAS). Embrassant le rôle de mandataire social, ce dirigeant représente et gère l’entreprise. Pour le désigner, il est nécessaire de suivre les procédures légales et les dispositions statutaires. Dans ce dossier, découvrez comment nommer un président pour une SAS.

Les rôles du président de SAS

Le président d’une SAS exerce un rôle clé dans la gouvernance et la direction de l’entreprise. Il agit en son nom et représente l’entreprise vis-à-vis des tiers, tels que les clients, les partenaires commerciaux et les autorités publiques. Ce dirigeant est donc le visage de la société et joue un rôle crucial dans la gestion des relations avec les parties prenantes.

Prise de décisions stratégiques

Le président a la responsabilité de définir et de mettre en œuvre la stratégie de l’entreprise. Il participe à la prise de décisions importantes qui impactent l’orientation et le développement de la SAS. Il veille à l’atteinte des objectifs fixés et à la pérennité de l’entreprise.

Supervision des opérations

Le président assure la supervision générale des activités de la SAS. Il veille au bon fonctionnement des opérations, à la gestion des ressources et à la mise en place de politiques et de procédures appropriées. Il s’assure également du respect des règles légales, règlementaires et statutaires.

Représentation des actionnaires

Le président agit pour l’intérêt collectif de la société. En ce sens, il prend des décisions en tenant compte des attentes des actionnaires, tout en respectant les obligations légales et les intérêts à long terme de l’entreprise.

Gestion des relations internes

Le président joue un rôle dans la gestion des relations internes au sein de la SAS. Il peut nommer des dirigeants ou des cadres supérieurs, superviser les équipes de direction et favoriser une culture d’entreprise positive et productive.

A lire aussi :   Qui peut créer une SAS ?

Les modes de nomination du président de SAS

Il existe différents modes de nomination pour désigner le président d’une SAS, qui peuvent varier en fonction des statuts et des choix des actionnaires.

Tout d’abord, lors de la création de la SAS, les actionnaires peuvent décider de nommer directement le président dans les statuts de la société. Cette option permet de déterminer dès le départ l’identité du président et de simplifier les procédures ultérieures de nomination.

Ensuite, dans le cas où les statuts ne mentionnent pas de président désigné, la nomination peut se faire lors d’une assemblée générale ordinaire. Les actionnaires se réunissent et votent pour élire le président parmi les candidats proposés. La nomination peut se faire à la majorité simple ou qualifiée des voix, en fonction des dispositions statutaires. La décision doit alors être consignée dans un procès-verbal.

Par ailleurs, il est également possible de prévoir dans les statuts une procédure de nomination plus complexe, telle qu’une nomination par un collège d’administrateurs ou par un comité restreint. Ces mécanismes peuvent être utilisés pour assurer une sélection rigoureuse du président en tenant compte de critères spécifiques tels que l’expérience, les compétences ou la représentativité des actionnaires.

Les conditions pour devenir président de SAS

Pour devenir président d’une Société par Actions Simplifiée (SAS), certaines conditions doivent être remplies. Voici les principaux critères généralement requis :

  • Capacité juridique : Le candidat au poste de président de SAS doit avoir la capacité juridique pour exercer des fonctions de direction. Cela signifie qu’il doit être majeur et ne pas être frappé d’une incapacité légale (condamnation pénale, faillite personnelle, interdiction de gérer).
  • Actionnariat : Dans une SAS, le président peut être désigné parmi les actionnaires de la société. Il est toutefois nécessaire de vérifier les dispositions statutaires spécifiques à l’entreprise, car certaines SAS peuvent autoriser la nomination d’un président qui n’est pas actionnaire.
  • Compétences et expérience : Bien que la loi ne fixe pas de critères spécifiques en termes de compétences ou d’expérience, il est généralement attendu que le président de SAS possède les connaissances nécessaires pour diriger l’entreprise. Les actionnaires peuvent prendre en compte le parcours professionnel, les qualifications, l’expertise dans le domaine d’activité, ou d’autres critères pertinents lors de la nomination.
  • Statuts de la SAS : ces documents juridiques peuvent établir des conditions supplémentaires pour devenir président. Il est donc essentiel de les consulter afin de connaître les éventuelles exigences spécifiques, telles que la durée du mandat, les restrictions liées à la nationalité, ou d’autres critères particuliers.
A lire aussi :   Comment fonctionne la création d'une SAS étape par étape ?

Les formalités à suivre pour désigner le premier président

Après la désignation du président de la SAS, les actionnaires doivent accomplir certaines démarches administratives pour officialiser la nomination. Il s’agit entre autres de publier un avis de nomination dans un journal d’annonces légales et de transmettre un dossier au Greffe du Tribunal de Commerce. Ce dernier doit comprendre :

  • un formulaire M0
  • un justificatif d’identité du dirigeant
  • une déclaration sur l’honneur de non-condamnation
  • une attestation de parution dans le journal d’annonces légales
  • un chèque à l’ordre du Greffe
  • si nécessaire, une attestation de filiation ou une copie du titre de séjour

Ces formalités doivent être effectuées dans le mois qui suit la nomination du président de SAS.

Les modalités de changement de président au sein d’une SAS

Pour diverses raisons, les actionnaires peuvent procéder au remplacement du président en cours de vie sociale. Dans ce cas, il est nécessaire d’examiner les statuts afin de comprendre les règles et les procédures à suivre pour changer le président. Ce document juridique peut stipuler les conditions de révocation du dirigeant en cours de mandat.

Convocation de l’assemblée générale

Une assemblée générale extraordinaire doit avoir lieu pour procéder à une nouvelle nomination de président. Il faut alors convoquer les actionnaires en respectant les dispositions légales et statutaires.

Lors de l’assemblée générale, les actionnaires votent pour désigner le nouveau président de la SAS. Ils peuvent proposer des candidats et procéder à l’élection conformément aux règles établies dans les statuts.

Rédaction du procès-verbal

Les décisions prises sont à consigner dans un procès-verbal de l’assemblée générale. Ce document doit être signé par le président de séance et conservé dans les registres de la société.

A lire aussi :   Quels sont les avantages de la création d'une SAS pour les entrepreneurs ?

Formalités administratives

Le remplacement du président implique la réalisation de quelques formalités administratives. Entre autres, il est indispensable de mettre à jour les registres légaux de la SAS, tels que le registre du commerce et des sociétés (RCS). Puis, il faut informer les tiers du changement opéré étant donné que le président représente la SAS auprès de ces derniers. Il est alors utile de publier un avis de remplacement de président dans le journal d’annonces légales. Enfin, une demande d’inscription modificative auprès du Greffe compétent s’avère aussi nécessaire. Dans ce cas, la société doit fournir les documents requis :

  • un formulaire M3
  • les statuts mis à jour en présence d’une nomination statutaire du président
  • le procès-verbal constatant le changement de président en présence d’une nomination dans un acte séparé
  • l’attestation de parution dans le JAL
  • un justificatif d’identité du nouveau président
  • une déclaration sur l’honneur de non-condamnation
  • le cas échéant, une déclaration de filiation du dirigeant
  • un chèque à l’ordre du Greffe

À l’issu de cette démarche, la SAS obtient un nouvel extrait Kbis.